Coach : faut il vous former à l’analyse transactionnelle ?

Très utile dans l’amélioration de la technique de relation sociale, l’analyse transactionnelle est une théorie de la communication et du caractère initiée en 1950 par le psychiatre Eric Berne. Cet outil apporte un surplus de formation pour un coach voulant devenir professionnel dans ce domaine, elle permet de renforcer plusieurs compétences personnelles. Cela concerne notamment la qualité du rapport avec son client, passant par une bonne interprétation de l’entretien sans oublier le bon choix de la méthode d’intervention en cas d’obstacle durant le coaching. Alors si vous êtes coach,  savoir l’importance de l’analyse transactionnelle dans le coaching est indispensable.

Comprendre l’apport de l’analyse transactionnelle dans un coaching

L’analyse transactionnelle fut initialement conçue pour permettre d’atteindre une certaine maturité, surtout en matière d’autonomie, de spontanéité et de lucidité. Repris et étendu par plusieurs analystes professionnelles de divers pays ; elle vise désormais à forger les trois états du moi (un enfant, un parent, un adulte). Son objectif : nous permettre de dépasser la souffrance psychologique. D’ailleurs, l’analyse transactionnelle améliore nos capacités à comprendre plus précisément notre conversation avec autrui que ce soit au niveau des transactions verbales et comportementales. Un coach ayant cette théorie aura alors de quoi mener son client dans une meilleure position de comprendre par lui-même son propre fonctionnement et par la suite, savoir s’adapter à toutes les situations.

Coaching individuel : Savoir amener le concept de l’analyse transactionnelle

Se former en analyse transactionnelle permet au coach de fournir au coaché un outil de réflexion pour lui faire comprendre les concepts de cette théorie. Il s’agit, d’un côté, de l’aider à interpréter et saisir les choses qui se passent autour de lui afin de pouvoir entreprendre les actions adéquates. Mais aussi de réaliser sa façon de communiquer et de se rendre compte des liens sociaux qu’il a établis. Toutefois, un coach doit toujours s’attendre à un déclic de rebondissement de la part du coaché. En effet, un client a souvent besoin de temps pour constater la réalité des situations et de se laisser imbiber par la notion.

Dans quels cas utiliser l’analyse transactionnelle en coaching ?

Cette notion est utilisée presque dans tous les cas, vu qu’il s’agit d’évoquer une série de références théoriques à saisir par chacun ou pas. Toutefois, dans le domaine professionnel, être coach ne se définit tout simplement pas dans la pratique de l’habileté technique, mais aussi dans le maintien d’un échange favorable avec son client. Bref, le fait de savoir diriger son client à faire le meilleur choix dans son milieu relationnel et de se découvrir un peu plus constitue un réel privilège pour un coach formé en analyse transactionnelle.

Devenir coach : quelles qualités personnelles sont requises ?
Quel type de formation privilégier pour devenir coach ?